La trilogie numérancienne,

avant_propos

-> The volume en Epub et PDF sur Kindle:

6 livres, 666 pages bouleversantes d'ineptie!

 

Un quai de gare dont on ne revient pas...

 

Pour Dice, la matrice, c'est quand la cramouille se chatouille, mais le détective est d'équerre...

 

 

"Ce livre est à l'usage des plombiers, bien sûr, mais de tous ceux qu'on dit adultes. Il débute dans une telle atmosphère d'obscène vulgarité qu'on conçoit difficilement qu'un enfant soit autorisé à le lire."

 

Une trilogie en six volumes dont on pourrait sortir indemne.

Tome I
Du rififi dans la numérance, 

ou les tribulations de l'ange crétin.


Tome II
Quand la numérance se rebiffe, 

le dernier des anges.


Tome III
Razzia sur la numérance, 

les dieux ne sont pas des anges.


Tome IV
Quand la numérance s'en balance, 

à la poursuite de l'ange perdu.


Tome V
Quand la numérance se défonce, 

ou la colère de l'ange bouffon.


Tome VI
Le retour de la numérance, 

ou la malédiction de l'ange hexakosioihexekontahexaphobe

 

 

Du rififi dans la numérance, ou les tribulations de l'ange crétin

Christ a dit: « Entrez par la porte étroite, car la porte large et le chemin spacieux mènent à la perdition et il y en a beaucoup qui y entrent. Mais la porte étroite et le chemin étroit mènent à la vie et il y en a bien peu qui le trouvent. » La géométrie sacrée révèle trois constantes trop longtemps ignorées, que je traduis par 10/7, 12/7 et 16/7. la croissance, l'informel et la régénérescence. Elles sont constitutives du rapport du vivant (et l'univers l'est irrémédiablement) sur le ratio primordial qui détermine la perception de la lumière, phi, le nombre d'or. Le nombre, cette matrice... d'aucun considère que la création se détermine sur un axe, et pi (22/7). effectivement une approche circulaire d'un centre inversement identique au contour. Mais, comme le dit notre protagoniste, qui pipe les dés périra par la pipe: il n'y a pas de hasard. Et croyez-le! Comme l'auteur, il détient le savoir depuis bien plus longtemps que toutes ces écritures, Dice l'a dit: mais quel est le con qui court après Platon? Et pour pas un rond.

                                                

525626_LCL_C14

 

" Cet ouvrage, ramassis d’un langage ordurier, laisse à César ce qui est à César : une dette, un fardeau. Si sa lecture ne s’avère pas insoutenable, c’est que c’est un échec et je ne peux dès lors que m’incliner plus humblement encore, et remercier le lecteur pour son courage, sa persévérance ou sa sympathie. Il contient par ailleurs de judicieuses remarques quant à la matrice numérique, son analyse et la raison pure. Ainsi que des reproductions de quelques un de mes travaux picturaux ou de dessins. Ce qui pourrait lui conférer un caractère aussi occulte qu’hermétique… à moins de s’y appesantir un peu."

 

Du_rififi_dans_la_numérance_extrait

Du rififi dans la numérance, extrait 2

 

 

Quand la numérance se rebiffe, le dernier des anges

Sur les chemins sinueux de l'informel, entre la vie et la mort, Dice, le détective inculte, âme pure égarée dans le chaos de la création n'a de cesse de répondre à la perpétuelle question. En quête bien malgré lui d'un Graal dont il ignore tout, de rencontres en rencontres et d'échec en échec, parviendra-t-il à trouver la vraie nature de son enquête? Il meurt beaucoup trop vite et la matrice s'emballe. Saura-t-il donner corps à cette intelligence qui anime le tout? Équilibrer ses rouages afin de libérer l'humanité en péril de l'oubli et sa fatalité? Au détours de ses incarnations, croisant enfin quelques quêteurs, il peut choisir une mission à sa hauteur: changer le cours l'histoire depuis les sphères atemporelles de la mémoire. Remodeler la destinée d'une humanité égarée dans le moteur virtuel d'une animalité méprisée. Mais saura-t-il à lui-seul accorder les violons, le connecteur logique de la pulsion et sa raison se mettra-t-il au diapason? Ou bien se heurtera-t-il au mur du la? Il lui faudra trouver le fil, et le toucher. Rendre aux échanges leur vraie nature et freiner l'accélération motrice de leur mesure, pour finalement se reposer en maîtrisant l'exponentialité, imponentielle. Car le clubbing n'est pas la voie unique.

                                                

546338_LCL_C14

 

"Il leur avait fallu s’armer de patience afin de comprendre par le code comment remédier le plus simplement possible à la déviation imprimée au cours du programme humain et s’entendre sur quel point l’errance de certaines de leurs âmes avait pu influer, tout naturellement, sur l’évolution cosmique et par voie de conséquence, sur son aboutissement. La perfection de ce langage étant telle qu’il est bien difficile de ne pas se méprendre sur son interprétation, pour des points de vue aussi multiples que partiaux. On ne déchiffre pas sans chiffrer."

 

Quand_la_numérance_se_rebiffe__le_dernier_des_anges_extrait

 

 

Razzia sur la numérance, les dieux ne sont pas des anges

Le lecteur averti ne s'y trompera pas, Dice demeure un crétin. Mais n'est-il pas tributaire de son propre milieu? À l'obscène paroxysme de sa juvénile candeur, l'iconoclaste a pour le moins le mérite d'un courage exemplaire. En aucun cas ne céder à la tentation d'un inutile labeur, soigner le mal par le mal, vivre sa vie plutôt que de survivre, s'élevant de lui-même comme un ballon d'hélium pendant le carnaval. Car cette apparente témérité n'est-elle pas le fruit d'un comportement mûrement pensé, à force d'honnêtes constats et d'un esprit quelque peu demeuré qui a tant enduré? Et, finalement, n'est-ce pas son créateur le plus fautif? Je m'interroge...

 

Razzia sur la numérance

                                                

Razzia_sur_la_numérance_extrait 1

Razzia_sur_la_numérance_extrait_2

Razzia_sur_la_numérance_extrait_3

 

 

Quand la numérance s'en balance, à la poursuite de l'ange perdu

Un soir d'automne, il faisait froid. Et j'étais seul. Il est d'ailleurs recommandé d'être seul pour écrire. Non parce que c'est ce qu'il se dit, mais parce que, vraiment, se concentrer en recevant des amis, ou assailli par une ribambelle d'enfants qui hurlent comme des sauvages en vous prenant pour un clown, un grand-père ou une cible vivante lorsqu'on se mortifie déjà tant tout à son propre maintien, bref, prendre la plume en faisant l'amour ou de la rhétorique, paraît assez déraisonnable. C'est une donnée stable et que j'ai acquise par expérience, il n'est de point focal qui tienne sans contraction comme de temps disponible sans aucune condition. C'est une affaire de langage au fond; quand j'écris, je transcris suivant des arbitraires posés à la croisée des chemins, j'amène mon propos aux portes mêmes du réceptacle. C'est très précis. Et c'est sans doute pour cette raison que les toilettes sont souvent plus propices à l'inspiration, et bouchées d'ailleurs...

 

 DSC00876

 

Quand_la_numérance_s'en_balance,_à_la_recherche_de_l'ange_perdu extrait 1

Quand_la_numérance_s'en_balance,  à_la_recherche_de_l'ange_perdu extrait 2

 

 

Quand la numérance se défonce, ou la colère de l'ange bouffon 

 "Ça n'était pas un sourire. C'était tous les sourires du monde. Un ultra-son, et un infra aussi, une bouffée de chaleur et d'oxygène, un arc-en-ciel et tout l'azur du ciel, l'expression du plaisir. C'était la source! Je n'eus que le temps de fermer distraitement la porte du frigo. Mes bras devaient être quelque part au sol, mes pieds s'en étaient allé et mes mains furtives se dérobaient sournoisement. Et Dice, dont même le sourire amusé me semblait bienveillant m'en aurait certainement été témoin, je ne suis pas homme à perdre mon sang froid! Même si, je le concède, nul créateur n'est que de bois...

-...Par quel ravissement le magie de votre luminescente apparition me vaut sortilège?

Pourtant, très affairé dans la kitchenette, ma progéniture psychique s'en mêlait déjà, riant aux éclats en déballant ses commissions. Et dire que je l'avais finalement évincé. Même après quatre volumes, la trilogie avait enfin cessé."     

 

                              

snapshot 1 2014

 

 

 

Le retour de la numérance, ou la malédiction de l'ange hexakosioihexekontahexaphobe

"Joe était donc resté là, derrière la porte. Il reluquait les fesses de ma compagne en se tripotant sur le palier quand son regard croisa le mien. Les deux bras en avant, le voilà qui avançait tel un spectre ou un somnambule un peu ivre. Il allait nous enlacer. Et puis, ce souffle d'une formidable puissance. J'ouvrais un œil.

Le plus délicat, c'est de ne jamais parvenir à achever la scène, au réveil, quand la lumière du jour appel le corps, parce qu'on le sait bien: ça n'arrive jamais. L'analyse prend le relais du rêve, comme pour le conjurer et mieux se justifier. C'est comme ça. Mais tous les réveils sont différents.  "

"Diable! C'était donc ça: Ma créature avait nourri une sorte de vengeance suicidaire, il était carrément hexakosioihexakontahexaphobe! L'unique raison de notre disparition, et du coup de ma séparation d'avec ma charmante compagne résidait dans sa terreur du nombre, la sienne et celle de tous ses comparses... les miennes donc. "

snapshot 1 2014

 

 

"Contemplant l'écran, j'avais le sentiment d'être le jouet de ma propre supercherie.

- Oui Joe, nous le savons bien, la vie est le plus merveilleux des mensonges parce qu'infiniment plus vraie que nature, elle est radicalement contraire à la réalité. D'ailleurs, en principe, tu n'existes plus.

- Oui, si tu n'existais pas..."

 

 

 

 

Bref, achetez la trilogie, 6 volumes en 1, 666 pages de bêtise initiatique

sur Amazon dès maintenant!

 

 La trilogie numérancienne est sur Facebook, cliquez sur l'image:

11042943_795003450582801_7648122303669683902_n